Version : Geoconcept Web 5.0

Niveau :

Présentation

En tant qu'administrateur, il est nécessaire de pré-générer du cache tuilé afin d'optimiser les performances pour l'affichage des cartes sur les postes des utilisateurs.

A propos du cache, consulter également les articles suivants :

Temps de génération

Le temps de génération peut être long et varie d'une part en fonction de la puissance du serveur utilisé et d'autre part en fonction de l'emprise de la zone du nombre et des échelles calculées. Il n'est pas forcément pertinent de générer tous les niveaux d'échelles, car le changement d'un seuil de 2 (par exemple du 1/10 000 au 1/5 000) multiplie par 4 le nombre de tuiles et le temps de génération.

A titre d'exemple, voici un test réalisé sur un serveur Dell R730xd :

  • Bi processeurs Intel Xeon E5-2620 v3

  • RAM : 2 x 8 Go 2 133 mt/s

  • Disque dur : 3 disques 2 To sas 7 200 tr/min 

Pour une carte vecteur SmartLabélisée, de l'échelle 1/10 000  au 1/1 280 000, avec une emprise de 14 000 km², au format PNG24, et comme 4 valeur pour nombre de tuiles pour méta-tuile il faut compter entre 6 et 8 heures de temps de génération.

 

Calculer le cache d’une couche

Depuis Administration / Couches / Couches tuilées depuis chaque couche depuis le bouton Cache. Les paramètres modifiables sont :
 


 
  • Échelle mini et Échelle maxi, des limites spécifiques peuvent éventuellement être indiquées, afin de restreindre le calcul de tuiles à une zone géographique. Les valeurs de ces limites peuvent être :
    • renseignées manuellement en saisissant les 4 champs ;
    • renseignées automatiquement en dessinant un objet surfacique.

    Le dessin est fait en cochant Dessiner le surfacique puis en cliquant sur la carte. Un double-clic ferme l'objet surfacique et renseigne les champs avec les valeurs correspondantes. Modifier l'objet surfacique permet de déplacer les noeuds de l'objet par simple glisser avec la souris. Par défaut les limites de l’espace de travail de la carte sont utilisées.
    Dans le cas d’une couche utilisant une carte en résolution 0,01 mètre, les valeurs des limites des 4 champs doivent être saisies en centimètres.

  • Nombre de threads : ce paramètre vise à déterminer le nombre de requêtes simultanées envoyées au serveur. Il est recommandé de laisser cette valeur 2.
  • Nom du cache : ce paramètre définit l’espace de stockage des tuiles à générer. En général ce paramètre est à laisser sur cache.
  • Processus précédent : il est possible de programmer plusieurs générations de cache successives (sur plusieurs couches ou sur plusieurs zones géographiques ou échelles d’une même couche…). Il est alors possible de sélectionner le processus précédant celui en cours de paramétrage. Lorsqu’un processus est sélectionné dans cette liste déroulante, le processus en cours de préparation sera déclenché après. Si aucun choix n’est fait dans cette liste déroulante, le processus commencera dès le clic sur le bouton Démarrer.
  • Il existe 3 options de génération du cache en fonction des critères précédents :
    • Générer : génère uniquement les tuiles non-existantes (utile pour remplir les trous) ;
    • Mettre à jour : remplace les images déjà générées (sans remplir les trous) ;
    • Effacer : supprime les tuiles déjà générées.
  • La case à cocher Invalider le précédent cache supprime le cache à toutes les échelles quels que soient les paramètres précédents.
  • La case à cocher Automatique permet de programmer une génération périodique du cache en utilisant l’ensemble des critères précédents. Cette périodicité est programmable par Minute, Heure, Jour, Semaine, Mois ou Année.

Le bouton Démarrer lance le processus de calcul des tuiles dans le cache.

La rubrique Outils / Processus permet d’effectuer un suivi en temps réel de l’ensemble des processus de calcul de cache.